VIDEO. Syrie : une victime des bombardements sauvée in extremis des décombres

Les bombardements sur le nord de la Syrie piègent les civils sous les ruines. Lundi, un jeune homme a été extrait des décombres alors qu'une tractopelle était en train de déblayer un bâtiment effondré, après un raid sur son village dans la région d'Idleb.

Voir la vidéo

Depuis le début du mois de février, le nord de la Syrie vit au rythme des bombardements. Lundi 12 mars, un village de la province d'Idleb a été la cible de raids aériens qui ont fait deux morts et huit blessés. Parmi eux, un jeune homme qui a été sauvé in extremis des décombres.

Une tractopelle s'apprêtait à déblayer les gravats quand des hommes ont hurlé au conducteur de s'arrêter immédiatement. Ils se sont alors mis à creuser avec acharnement. Après quelques minutes, ils ont extrait des ruines un jeune homme inconscient. Un "casque blanc" de la défense civile syrienne l'a porté sur son dos jusqu'à l'ambulance qui l'a emmené vers l'hôpital le plus proche.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, plus de 350 000 personnes sont mortes depuis le début de la guerre en Syrie, en 2011. Dans ce pays qui comptait quelque 23 millions d'habitants avant le conflit, environ la moitié de la population a été contrainte de fuir son foyer en raison des combats. Et l'ONG française Handicap International a affirmé lundi que trois millions de personnes ont été blessées. Parmi elles, un million et demi de personnes vivent aujourd'hui avec un handicap permanent, dont 86 000 ont dû être amputées.

Un jeune homme sauvé des décombres, lundi 12 mars après des raids sur un village au nord de Jirs al-shugour, dans la province d\'Idlib, en Syrie.
Un jeune homme sauvé des décombres, lundi 12 mars après des raids sur un village au nord de Jirs al-shugour, dans la province d'Idlib, en Syrie. (FRANCEINFO)