VIDEO. Syrie : "Bachar Al-Assad tient une des clés de la résolution du conflit", estime un député qui l'a rencontré

Membre des Républicains, élu dans les Yvelines, Jean-Frédéric Poisson a rencontré le président syrien mercredi 28 octobre.

Cette vidéo n'est plus disponible

"Qu'on ne fasse de leçon de morale à personne." Jean-Frédéric Poisson, député du Parti chrétien-démocrate, une petite formation satellite du parti Les Républicains, a été reçu hier par le président syrien Bachar Al-Assad avec deux autres députés français. L'élu des Yvelines est revenu sur cette rencontre, jeudi 29 octobre, sur RTL. "Je constate que la France ne fait pas tout ce qu'il faut pour arrêter Daech en Syrie, et semble se contenter d'une stabilisation du conflit qui n'est pas notre intérêt", a-t-il estimé.

Très critique de la stratégie française au Moyen-Orient

Il a ensuite critiqué les alliés de la diplomatique française dans la région : "La France préfère soutenir l'Arabie Saoudite qui décapite, qui condamne à mort, et qui coupe les mains plutôt que d'essayer de trouver des solutions en Syrie. La France soutient la Turquie, dont la police ferme des chaînes de télévision parce que les chaînes de télévision ne lui vont pas. C'est ça nos alliés aujourd'hui dans le Moyen-Orient", a-t-il énuméré.

Et Jean-Frédéric Poisson de poursuivre son raisonnement : "Puisque l'on parle aux Saoudiens qui exécutent deux personnes par semaine, ou trois personnes par semaine dans leur pays, on peut très bien discuter avec Bachar Al-Assad qui tient une des clés de la résolution du conflit syrien."

Le président syrien Bachar Al-Assad (à gauche) et Jean-Frédéric Poisson, député du Parrti chrétien démocrate, à Damas (Syrie), le 28 octobre 2015.
Le président syrien Bachar Al-Assad (à gauche) et Jean-Frédéric Poisson, député du Parrti chrétien démocrate, à Damas (Syrie), le 28 octobre 2015. (SANA)