Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Guerre en Syrie : le billet très émouvant de l’humoriste Nicole Ferroni sur France Inter

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

L'humoriste a changé de registre pour évoquer le drame d'Alep.

Nicole Ferroni ne rigole plus. L'humoriste a ému et été émue, mercredi 14 décembre, au moment de faire son billet d'humeur, dans la matinale de France Inter, alors qu'elle évoquait la guerre en Syrie et le martyr de la ville d'AlepNicole Ferroni a commencé sa chronique dans le "7/9" en racontant comment elle s'informait, grâce à Twitter et un journaliste syrien indépendant, Hali Alabdallah, "qui a le mérite et le courage d'être sur place". Et de citer certains de ces messages.

L'humoriste a poursuivi en comparant la situation actuelle à Alep, en passe d'être reprise par les soldats de Bachar Al-Assad, aidés par les raids aériens russes, à la description de la ville dans l'édition 2006 du Guide du routard. Mais c'est à la fin de son billet que Nicole Ferroni s'est effondrée, citant une phrase de son père : "Avant, les hommes se mangeaient et on appelait ça du cannibalisme. Un jour, peut-être, on dira : 'les hommes se tuaient et on appelait ça la guerre'."

La chronique de Nicole Ferroni a suscité de nombreuses réactions sur Twitter, certains ont même remercié l'humoriste :

"Merci pour l'humanité de chacune de vos chroniques. Celle-ci m'a émue aux larmes. Merci".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.