Un plombier texan vend son pick-up et le découvre aux mains des jihadistes

Il l'a reconnu sur une photo postée sur internet grâce aux coordonnées de son entreprise, encore présentes sur les portières.

Capture d\'écran d\'un tweet montrant une photo de l\'ancien pick-up de Jeff Oberholtzer aux mains de jihadistes combattant en Syrie.
Capture d'écran d'un tweet montrant une photo de l'ancien pick-up de Jeff Oberholtzer aux mains de jihadistes combattant en Syrie. (TWITTER)

"Jamais dans ma vie, je n'ai pu penser une chose pareille." Jeff Oberholtzer, un plombier du Texas, est sous le choc. Il a découvert que son ancien pick-up, vendu chez un concessionnaire de Houston puis mis aux enchères, est désormais aux mains de jihadistes en Syrie, rapporte l'édition britannique du site Business Insider, jeudi 18 décembre.

L'artisan a reconnu son vieux Ford F-250 dans un tweet des combattants du Jaish Al-Muhajireen wal-Ansar, un groupe de jihadistes qui participent à la guerre civile en Syrie, car les portières portent toujours les inscriptions commerciales de son entreprise.

Problème : il y a également ses coordonnées. Du coup, l'entreprise croule sous les appels menaçants d'Américains pensant que l'entreprise est complice des jihadistes. Ce que réfute totalement Jeff Oberholtzer. "Nous pensions vendre ce véhicule pour tirer des remorques. Et il est maintenant utilisé pour semer la terreur." 

Il précise que le personnel de son entreprise est terrifié. "Nous avons une secrétaire ici, elle est morte de peur. Nous avons tous des familles. Nous ne voulons aucun problème."