Turquie : l'attaque des Kurdes en Syrie se poursuit

La Turquie n'a pas l'intention d'arrêter son offensive contre les Kurdes en Syrie, malgré les condamnations de ses alliés. Ankara justifie cette intrusion par la nécessité de sécuriser sa frontière.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les chars turcs tirent sur la Syrie voisine puis font route vers l'enclave d'Afrin. Les forces turques ont pénétré de 5 km en territoire syrien pour combatte les milices kurdes. Ankara s'appuie sur 25 000 rebelles de l'Armée syrienne libre, qui reviennent du front. Les combats sont très violents.

Les Kurdes isolés

Depuis Ankara, le président Erdogan a déclaré qu'il allait écraser les miliciens kurdes liés selon lui au PKK, un groupe séparatiste actif en Turquie depuis trente ans. Cette offensive militaire est la réponse de la Turquie à Washington, qui voulait constituer une force de garde-frontières au nord de la Syrie en intégrant les Kurdes. Mais pour la Turquie, ce sont des terroristes. Les Kurdes, eux, accusent les Turcs de s'attaquer à ceux qui ont vaincu Daech. Les États-Unis n'ont pas répondu à l'appel à l'aide des Kurdes, tournant le dos à leurs alliés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un panache de fumée après une frappe aérienne de l\'armée turque visant une position du YPG, une milice kurde, dans la région d\'Afrine, dans le nord de la Syrie, le 20 janvier 2018.
Un panache de fumée après une frappe aérienne de l'armée turque visant une position du YPG, une milice kurde, dans la région d'Afrine, dans le nord de la Syrie, le 20 janvier 2018. (BULENT KILIC / AFP)