Syrie : une vaste contre-offensive terrestre a démarré

Cette attaque a été appuyée par les avions et la marine russes. Les explications de France 2.

FRANCE 2

La guerre en Syrie est entrée dans une nouvelle phase ce mercredi 7 octobre. Les Russes ont frappé de manière ultra-spectaculaire, pour impressionner au maximum. Quatre croiseurs ont tiré 26 missiles de la mer Caspienne vers la Syrie. Le bilan est de 11 cibles touchées, selon Moscou.

L'objectif est clair, il s'agit de revigorer l'armée de Bachar Al-Assad. Au sol, les forces du régime se lancent dans une vaste offensive. Équipés de matériel russe, les soldats syriens tentent de reprendre du terrain aux rebelles dans le centre du pays. C'est la première opération coordonnée entre les forces pro-Assad et les Russes. Elle bombarde le long de l'autoroute stratégique : Damas, Alep et dans le nord-ouest du pays. 

Sécuriser une partie du pays avant une solution politique

Le but est de sécuriser au maximum la partie du pays contrôlée par le régime de Bachar Al-Assad, où se trouve la base aérienne des Russes. À Moscou, il y a eu un conseil de guerre pour justifier la puissance de l'opération russe. "Si nous parvenons à une destruction effective des organisations terroristes comme le groupe Etat islamique ou al-Nosra, alors un grand pas aura été fait vers une solution politique en Syrie", a déclaré Vladimir Poutine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président syrien Bachar Al-Assad lors d\'une interview avec la chaîne iranienne Khabar TV, le 4 octobre 2015.
Le président syrien Bachar Al-Assad lors d'une interview avec la chaîne iranienne Khabar TV, le 4 octobre 2015. (SANA SANA / REUTERS)