Syrie : l'armée de Bachar Al-Assad lance une vaste offensive terrestre, appuyée par l'aviation russe

L'armée syrienne a lancé mercredi une vaste opération terreste dans le centre du pays, avec le soutien de l'aviation russe.

Le président syrien Bachar Al-Assad lors d\'une interview avec la chaîne iranienne Khabar TV, le 4 octobre 2015.
Le président syrien Bachar Al-Assad lors d'une interview avec la chaîne iranienne Khabar TV, le 4 octobre 2015. (SANA SANA / REUTERS)
Ce qu'il faut savoir

L'armée syrienne a lancé une vaste opération terreste dans le nord de la province de Hama (Syrie), mercredi 7 octobre. L'intervention bénéficie de l'appui de l'aviation russe, selon une source militaire syrienne. L'armée de Bachar Al-Assad combat dans cette région des opposants au régime ainsi que le Front Al-Nosra, la branche d'Al-Qaïda en Syrie.

L'aviation russe intensifie ses frappes. Vladimir Poutine a annoncé mercredi que les frappes aériennes russes allaient être intensifiées pour permettre une offensive terrestre de l'armée syrienne contre le groupe terroriste Etat islamique.

Des tirs de missiles depuis la mer Caspienne. Des navires de la marine russe ont en outre tiré des missiles contre les jihadistes de l'Etat islamique depuis la mer Caspienne, mercredi. Selon Vladimir Poutine, la Russie a frappé plus de 112 cibles en Syrie depuis le début de son intervention, une semaine plus tôt.
 
François Hollande s'oppose à une alliance entre l'opposition modérée et l'armée syrienne. "Il ne sera pas possible de réunir l'opposition syrienne modérée et le bourreau à la tête du pays", a affirmé le président français lors d'un discours au Parlement européen, mercredi. Plus tôt dans la journée, Moscou avait affirmé que François Hollande avait évoqué un rapprochement entre Bachar Al-Assad et l'opposition syrienne. Une information aussitôt démentie par l'entourage du chef d'Etat français.
 
 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #SYRIE

22h54 : Selon le Département d'Etat américain, plus de 90% des frappes russes en Syrie ne visent ni le groupe Etat islamique ni les groupes proches d'Al-Qaïda. Depuis le début des raids aériens, Washington martèle que Moscou vise plutôt tous les opposants syriens et consolide de facto le régime de son allié, le président Bachar al-Assad.

21h18 : Le Pentagone américain affirme que la coalition contre le groupe Etat islamique a dû "re-router" au moins un de ses avions au-dessus de la Syrie pour éviter qu'il ne s'approche trop près d'un avion russe. Moscou bombarde le territoire depuis une semaine, avec un total de 112 cibles touchées officiellement.

14h20 : Selon l'entourage de François Hollande, le président français a parlé de la nécessaire présence de l'opposition syrienne autour d'une éventuelle table des négociations, et non de la nécessité d'associer les forces de Bachar Al-Assad et l'armée syrienne libre contre le groupe Etat islamique.

14h09 : L'idée d'associer les forces de Bachar Al-Assad et l'armée syrienne libre n'est pas une idée française, assure l'entourage de françois Hollande en réponse à Vladimir Poutine.

13h32 : L'aviation russe a frappé 112 cibles depuis le début de son intervention, indique le ministère russe de la Défense.

13h30 : Vladimir Poutine affirme que François Hollande a proposé d'"unifier les efforts" de l'armée d'Assad et de l'Armée syrienne libre.

13h22 : Le président russe, cité par l'agence Interfax, ajoute qu'il est prématuré de parler des résultats des opérations russes en Syrie.

13h17 : Des bâtiments de la marine russe croisant en mer Caspienne ont tiré des missiles contre le groupe Etat islamique, annonce Vladimir Poutine.

10h52 : C'est une plongée dans l'horreur des geôles du régime syrien que décrit le livre de Garance Le Caisne, Opération César, qui sort aujourd'hui chez Stock. J'ai interviewé la journaliste et elle explique comment elle a pu notamment rencontrer César, l'ex-militaire qui photographiait les corps torturés pour envoyer secrètement des milliers de ces insoutenables clichés à l'étranger.

08h59 : Les frappes, qui ont eu lieu dans la nuit et tôt le matin, étaient "plus intenses que d'habitude", selon l'ONG syrienne, basée à Londres.

09h23 : L'intervention russe se poursuit en Syrie. Des frappes aériennes "intenses" ont été menées dans les provinces d'Idleb et de Hama, dans le nord-ouest et le centre du pays. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), l'a signalé ce matin.