Syrie. Mars 2013 est le mois le plus meurtrier depuis le début de la révolte

Plus de 6 000 personnes sont mortes le mois dernier selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Un soldat de l\'Armée syrienne libre se recueille sur la tombe de l\'un de ses camarades, le 25 mars 2013 à Qusair (Syrie).
Un soldat de l'Armée syrienne libre se recueille sur la tombe de l'un de ses camarades, le 25 mars 2013 à Qusair (Syrie). (REUTERS)

C'est le mois le plus meurtrier depuis le début de la révolte il y a deux ans. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), plus de 6 000 personnes ont été tuées en mars en Syrie dans les violences entre partisans et opposants du régime de Bachar Al-Assad.

"Parmi elles, 2 080 sont des civils, dont 298 enfants de moins de 16 ans et 291 femmes", a détaillé le chef de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Cette ONG basée au Royaume-Uni s'appuie sur un réseau de militants et de médecins à travers la Syrie pour effectuer ses bilans.

70 000 morts depuis mars 2011

Selon Rami Abdel Rahmane, 1 464 personnes tuées sont des membres des troupes gouvernementales et au moins 2 074 des rebelles. Parmi ces dernières figurent 588 morts dont les identités n'ont pu être vérifiées par l'OSDH, dont "un grand nombre de combattants non syriens".

Depuis mars 2011, l'OSDH recense 62 594 morts, dont 30 782 civils, 15 283 soldats de l'armée régulière et 14 302 rebelles. Selon un bilan donné en février par l'ONU, plus de 70 000 personnes ont été tuées depuis le début de la révolte.