Cet article date de plus de cinq ans.

Syrie : les habitants assiégés de Madaya meurent de faim

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Syrie : les habitants assiégés de Madaya meurent de faim
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis six mois, cette ville proche de la frontière libanaise est assiégée par les troupes de Bachar Al-Assad. Un médecin lance un appel au secours pour sauver les habitants et surtout les enfants qui souffrent gravement de malnutrition.

Madaya, ville syrienne située près de la frontière avec le Liban, est coupée du monde. Cela fait six mois que les 40 000 habitants sont encerclés par les forces gouvernementales, dans un pays qui vit entre la peur de l'armée et les menaces des islamistes. Et dans la ville, la famine frappe. Certaines personnes sont déjà mortes de faim.

Il n'y a plus d'électricité ni de ravitaillement en médicaments ou en nourriture à Madaya. Des images ont pu sortir de la ville et elles sont glaçantes. On voit des enfants affaiblis, amaigris. "Ces enfants, qu'ont-ils fait de grave ? Cet enfant, qu'a-t-il commis ?", s'insurge une femme.

"Nos enfants meurent dans nos bras"

Désormais, le kilo de sucre ou de sel se monnaye pour près de 300 euros. Un médecin local lance un appel au secours sur les réseaux sociaux : "Le monde entier reste silencieux. Que pouvons-nous faire ? Nos enfants meurent dans nos bras". Ses images attestent encore de l'horreur : un bébé se contente d'eau mélangée à de la confiture pour repas, un autre a un sac plastique en guise de couche et ne se nourrit plus que d'eau et de sel...

Sous la pression internationale, le gouvernement syrien a autorisé la mise en place d'un couloir humanitaire d'accès à la ville assiégée. Il n'ouvrira que dimanche 10 janvier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.