Cet article date de plus de huit ans.

Syrie : les enquêteurs de l'ONU attaqués par des tireurs embusqués

De son côté, Damas accuse les rebelles d'être à l'origine des tirs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les véhicules des enquêteurs de l'ONU quittent un hôtel de Damas (Syrie), le 26 août 2013. (KHALED AL HARIRI / REUTERS)

Les experts chargés par l'ONU d'enquêter sur l'éventuel usage d'armes chimiques en Syrie ont été la cible, lundi 26 août, de tireurs embusqués non identifiés. Ils ont été forcés à rebrousser chemin pour changer de véhicule. De son côté, le régime de Bachar Al-Assad accuse les rebelles d'avoir tiré sur les inspecteurs de l'ONU, selon la télévision d'Etat.

"Les membres de l'équipe des Nations unies (...) ont essuyé des tirs des groupes terroristes armés alors qu'ils entraient dans la région de la Moadamiyat al-Cham", au sud-ouest de Damas, a indiqué la télévision d'Etat. Les enquêteurs de l'ONU se rendaient vers le site de l'attaque chimique présumée imputée au régime syrien près de Damas, dans la région de la Ghouta orientale. L'opposition et les pays occidentaux accusent l'armée d'y avoir tué des centaines de civils la semaine dernière. 

"Toutes les parties doivent coopérer"

"Le premier véhicule de l'équipe d'enquête sur les armes chimiques a été délibérément touché à plusieurs reprises par des tirs de snipers non identifiés" dans une zone-tampon à l'approche de cette région, a annoncé un porte-parole des Nations unies. Il n'a fait état d'aucun blessé. 

"La voiture n'étant plus utilisable, (les enquêteurs) sont retournés sains et saufs au point de contrôle tenu par le gouvernement", a précisé le porte-parole, ajoutant que l'équipe retournerait dans la zone "après avoir changé de véhicule". L'ONU rappelle que "toutes les parties doivent coopérer pour que l'équipe puisse mener son important travail".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.