Syrie : le cessez-le-feu globalement respecté après 24 heures

Le peuple syrien savoure la trêve entrée en vigueur, même si des combats persistent dans certains endroits.

FRANCE 3

Le cessez-le-feu décrété est entré en vigueur vendredi 26 février dans la soirée en Syrie. Et un jour plus tard, il est plutôt respecté. L'accord prévoit une trêve de deux semaines. A Damas, les commerces sont ouverts et les habitants apprécient de pouvoir vivre sans menace pour la première fois depuis cinq ans et le début de la guerre. "On espère que le cessez-le-feu va continuer, que le peuple syrien pourra retrouver la paix et que les réfugiés pourront retourner chez eux", confie un homme.

Le conflit  a déplacé 11 millions de personnes - soit la moitié de la population - et fait près de 300 000 morts. Les soldats du président Bachar al-Assad, les factions rebelles et les forces kurdes se sont engagés à stopper les combats. Le cessez-le-feu demeure fragile et il est surveillé de près par les États-Unis et la Russie.

Un raid aérien dans le sud du pays

La trêve n'est cependant pas totale. Les bombardements contre le groupe État islamique continuent. Et des images amateurs montrent un raid aérien sur une ville du sud du pays. Les témoins affirment qu'il s'agit d'un avion du régime syrien. On compterait au moins une victime après cette attaque.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des habitants de la région d\'Alep (Syrie) fuient les combats le 22 février 2016.
Des habitants de la région d'Alep (Syrie) fuient les combats le 22 février 2016. (HUSEYIN NASIR / ANADOLU AGENCY / AFP)