Syrie : la Russie vise les ressources de l'État islamique

Ce jeudi 19 novembre, les chefs d'État-major français et russe se sont eu au téléphone. Une première.

France 2

Les bombardements russes en Syrie ne se concentrent désormais plus que sur les camps, mais également sur les ressources du groupe Etat islamique. La Russie veut réduire à néant les installations pétrolières de Daesh en Syrie : stations de pompage, raffineries, dépôts de carburant. Dans les régions de Raqqa et de Deir ez-Zor, trois centres seraient déjà partis en fumée.

Le pétrole

Les pilotes jusqu'à présent ne larguaient leurs bombes que sur des objectifs définis à l'avance. Ils ont ordre désormais de tirer à vue sur tous les camions-citernes qu'ils aperçoivent, et ils ne s'en privent pas. Ils en auraient déjà détruit pas moins de 500 en quelques jours. Le pétrole était l'une des principales sources des jihadistes. Les offensives combinées des forces russes, françaises et américaines pourraient bien changer la donne.

Des avions français, le 27 septembre 2015, sur une base aérienne du Golfe persique d\'où décolent les chasseurs qui frappent la Syrie.
Des avions français, le 27 septembre 2015, sur une base aérienne du Golfe persique d'où décolent les chasseurs qui frappent la Syrie. (ARMEE DE L'AIR / AFP)