Syrie. Bombardements et vague d'arrestations à Damas

Dans le même temps, les rebelles résistent à Alep, la deuxième ville du pays.

Une rue bombardée dans une ville située dans les environs de Damas (Syrie), photographiée par l\'opposition syrienne le 8 août 2012.
Une rue bombardée dans une ville située dans les environs de Damas (Syrie), photographiée par l'opposition syrienne le 8 août 2012. ( SHAAM NEWS NETWORK / AFP)

SYRIE - Les combats se poursuivent à Damas. L'armée syrienne a étendu ses bombardements à la capitale du pays, lundi 13 août. Les obus se sont abattus au petit matin sur Assali, Nahr Aïché et Qadam, des quartiers du sud de la ville, ainsi que dans la banlieue sud, à Irbine, al-Tal et Artouz, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui se base sur un réseau de militants et de témoins. Selon un premier bilan provisoire de l'OSDH, 15 personnes sont mortes lundi en Syrie, dont 10 civils et deux rebelles à Damas. 

Parallèlement, et pour la première fois, les troupes syriennes ont mené une campagne de perquisitions dans la vieille ville de Damas. Des tirs nourris étaient entendus lundi dans la matinée, selon l'OSDH.

Dans le même temps, l'armée syrienne lutte pied à pied contre les rebelles pour le contrôle d'Alep, enjeu stratégique du conflit. Dans la deuxième ville du pays, située dans le nord de la Syrie, le pilonnage de plusieurs quartiers se poursuit, mais les communications sont coupées. L'armée a lancé dans cette ville une offensive terrestre pour déloger les rebelles le 8 août, et depuis, les affrontements n'ont jamais cessé.