Syrie : 750 civils tués depuis fin avril dans la région d'Idlib

Des dizaines de civils ont été tués en Syrie fin juillet. Une photo braque les regards du monde entier vers la situation du pays.

France 2

Un cliché pour rappeler au monde entier que la guerre en Syrie n'est pas finie. Trois sœurs coincées sous les décombres de leur immeuble qui vient d'être bombardé. L’aînée tient à bout de bras la plus petite âgée de 7 mois, pour éviter qu'elle ne tombe dans le vide. Au-dessus d'elles, leur oncle impuissant assiste à la scène. Le bébé survivra, mais pas l'une de ses grandes sœurs. L'image est devenue le symbole de l'enfer dans lequel sont plongés les enfants syriens de la région d'Idlib.

Trois mois de bombardements

Depuis trois mois, le régime de Bachar Al-Assad et son allié russe bombardent quotidiennement cette province, dernière poche dominée par les jihadistes. Les civils pris au piège en appellent à la communauté internationale. Selon l'ONU, des écoles et des hôpitaux ont été aussi pris pour cible. Au total dans cette région, 750 civils ont été tués depuis fin avril. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres de la défense civile après un bombardement à Kafar Roma, sur le district d\'Idleb (Syrie), le 25 juillet 2019.
Des membres de la défense civile après un bombardement à Kafar Roma, sur le district d'Idleb (Syrie), le 25 juillet 2019. (IZEDDIN IDILBI / ANADOLU AGENCY / AFP)