Provocation militaire de la Russie au large de Brest

Récemment au large de la Bretagne, deux avions de guerre russes ont été interceptés puis escortés jusqu'à ce qu'ils retournent en Russie. Dans le contexte de bras de fer avec Vladimir Poutine, cela ressemble à une provocation.

France 3

On le surnomme le cygne blanc : le Tupolev Tu-160 est un bombardier russe capable d'embarquer des bombes nucléaires. Le 22 septembre dernier, deux d'entre eux ont été interceptés au large de la Bretagne. Deux Rafale français ont dû les escorter jusqu'à ce qu'ils rebroussent chemin. Des incidents perçus par l'Occident comme des provocations aériennes et qui se multiplient.

Les pourparlers de paix suspendus en Syrie

C'est la deuxième intrusion russe en moins d'un an aux frontières de la France. Et sur la mer Baltique, le 16 avril dernier, d'autres avions de chasse russes ont même frôlé de très près un destroyer de la marine américaine. En Syrie, Moscou reste campé sur ses positions, jusqu'à en arriver à la rupture du dialogue. Hier, les États-Unis ont annoncé qu'ils suspendaient leurs pourparlers de paix avec la Russie. En cause, la destruction totale du plus grand hôpital d'Alep dans les bombardements aériens soutenus par Moscou.

Le JT
Les autres sujets du JT