Syrie : les suites des bombardements américains

Les États-Unis ont mené des raids aériens en Syrie dans la nuit de jeudi 6 à vendredi 7 avril en représailles de l’attaque chimique du 4 avril, imputée au régime syrien. Ces frappes pourraient changer la donne dans la région.

France 3

C’est de la base syrienne d’Al Chaayrate que seraient partis les avions qui ont lancé sur des civils les bombes contenant les gaz toxiques. En représailles, les Américains ont tout détruit dans la nuit du 6 au 7 avril. Ils ont cependant épargné la piste de décollage, qui a pu être utilisée par des avions syriens ou russes vendredi dans l’après-midi.

Les Américains pourraient frapper à nouveau

Une réunion d’urgence du conseil de sécurité de l’ONU s’est tenue vendredi après-midi, et les Américains ont prévenu : ils pourraient réitérer leurs frappes. "Les États-Unis ont pris une mesure proportionnée la nuit dernière. Nous sommes prêts à en faire plus, mais nous espérons que cela ne sera pas nécessaire", a déclaré l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley. Les Syriens se présentent en victimes : "La nuit du 7 avril, les Américains ont mené une attaque barbare et flagrante contre une de nos bases", a déploré l’ambassadeur syrien à l’ONU, Mansour Mansour.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Conseil de sécurité de l\'ONU, le 7 avril 2017, à New York (Etats-Unis).
Le Conseil de sécurité de l'ONU, le 7 avril 2017, à New York (Etats-Unis). (LUIZ RAMPELOTTO / EUROPANEWSWIRE / AFP)