Cet article date de plus de dix ans.

Un journaliste espagnol parvient à fuir Homs pour le Liban

Javier Espinosa, correspondant du quotidien "El Mundo", a réussi à quitter la Syrie, où il était bloqué depuis le 22 février. Il est arrivé au Liban en bonne santé, selon son journal.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Photo d'archive non datée du journaliste Javier Espinosa (à gauche), qui est parvenu à fuir la Syrie le 29 février 2012. (EL MUNDO / AFP)

Le journaliste espagnol du quotidien El Mundo, Javier Espinosa, est arrivé au Liban depuis la Syrie. C'est son journal qui l'a annoncé mercredi soir sur son site internet. Il a donc réussi, comme le Britannique Paul Conroy la veille, à fuir l'enfer qu'est devenu la ville syrienne de Homs

Le correspondant espagnol a survécu au bombardement dans lequel ont été tués la journaliste américaine Marie Colvin et le photographe français Rémi Ochlik, mercredi 22 février à Homs. Javier Espinosa "est sorti de Syrie et se trouve au Liban en parfait état de santé", écrit le journal.

Les journalistes français toujours bloqués

Une exfiltration confirmée à l'agence Reuters par un opposant syrien, qui a également affirmé que les deux journalistes français - Edith Bouvier, la reporter du Figaro grièvement blessée à la jambe, et le photographe William Daniels - sont toujours bloqués à Homs. Leur opération d'évacuation aurait échoué lundi 27 février en raison des bombardements.

Le pilonnage de la ville se serait encore intensifié ces dernières heures, un assaut terrestre ayant été lancé mardi 28 février, notamment dans le quartier de Baba Amr, où s'étaient réfugiés jusqu'ici les deux Français bloqués sur place.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Syrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.