VIDEO. "Justice doit être faite" : les Etats-Unis durcissent le ton sur la Syrie

Lors de plusieurs réunions du Conseil de sécurité, l'ambassadrice américaine à l'ONU a qualifié Bachar Al-Assad de "monstre".

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Trois jours après l'attaque présumée au gaz toxique contre Douma en Syrie, les Etats-Unis passent à l'offensive. Lors de plusieurs réunions du Conseil de sécurité, l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, a qualifié le dirigeant syrien Bachar Al-Assad de "monstre". 

"Nous en sommes arrivés au stade où justice doit être faite aux yeux du monde. L'histoire retiendra que c'est à ce moment-là que le Conseil de sécurité a fait son devoir ou a démontré son incapacité totale à protéger le peuple syrien", a-t-elle déclaré, avant d'ajouter : "Quoi qu'il en soit, les Etats-Unis répondront."

Washington critique la position de Moscou

Nikki Haley a également fustigé l'attitude de la Russie. Alors que Moscou a opposé son veto à un projet de résolution américain visant à créer un mécanisme d'enquête international sur le sujet, l'ambassadrice a attaqué : "L'histoire retiendra que, à ce jour, la Russie a choisi de protéger un monstre plutôt que la vie du peuple syrien."

Nikki Haley, ambassadrice américaine à l\'ONU, siège au Conseil de sécurité, à New York (Etats-Unis), le 10 avril 2018.
Nikki Haley, ambassadrice américaine à l'ONU, siège au Conseil de sécurité, à New York (Etats-Unis), le 10 avril 2018. (HECTOR RETAMAL / AFP)