Cet article date de plus d'un an.

Soupçons de corruption au Parlement européen : le Premier ministre marocain Aziz Akhannouch porte plainte pour diffamation contre José Bové

Le Premier ministre marocain Aziz Akhannouch a porté plainte pour diffamation contre José Bové après les accusations de ce dernier de tentative de corruption sur France Inter le vendredi 16 décembre.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
José Bové lors d'un meeting EELV en mai 2019 (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Le Premier ministre marocain Aziz Akhannouch a porté plainte pour diffamation contre José Bové après les accusations de tentative de corruption de l'ancien eurodéputé sur France Inter le vendredi 16 décembre, a appris ce mardi franceinfo auprès de l'avocat du Premier ministre marocain, Me Olivier Baratelli, confirmant une information de M6.

>> L'ancien eurodéputé José Bové décrit une tentative de corruption mettant en cause l'actuel Premier ministre du Maroc

Alors que le Parlement européen est secoué par des soupçons de corruption en lien avec le Qatar, José Bové avait assuré ce vendredi 16 décembre, sur France Inter avoir été victime d'une tentative de corruption quand il "était rapporteur de la Commission du Commerce extérieur entre 2009-2014" en mettant en cause l'actuel Premier ministre marocain. L'ancien eurodéputé avait assuré qu'Aziz Akhannouch ne "supportait pas" son opposition à un accord de libre-échange avec le Maroc et lui avait proposé "un cadeau".

"Une mise en cause scandaleuse de son honnêteté"

Par l'intermédiaire de son avocat français Olivier Baratelli, le Premier ministre marocain a donc déposé trois plaintes avec constitution de partie civile pour diffamation. "Le Premier ministre marocain est extrêmement choqué des accusations sans fondement proférées par José Bové", explique son avocat à franceinfo. "Ces accusations anciennes et infondées ont déjà fait l’objet d’une condamnation définitive par la 17ᵉ Chambre correctionnelle de TGI de Paris le 16 octobre 2018. C’est une mise en cause scandaleuse de son honneur et de son honnêteté", termine-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.