Cet article date de plus d'un an.

Projet Pegasus : le logiciel au cœur de stupéfiantes révélations sur un système de cyberespionnage à grande échelle

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Projet Pegasus : le logiciel au cœur de stupéfiantes révélations sur un système de cyberespionnage à grande échelle
franceinfo
Article rédigé par
L. Cadiou - franceinfo
France Télévisions

Une enquête d'un consortium international de journalistes, dont fait partie la cellule d'investigation de Radio France, a permis de mettre en lumière un système d'espionnage massif grâce au détournement du logiciel Pegasus, dimanche 18 juillet.

L'affaire n'est pas sans rappeler les révélations d'Edward Snowden en 2013 sur un vaste réseau d'espionnage mondial conduit par la NSA. Cette fois, une enquête d'un consortium international de journalistes, Forbidden Stories, révèle que le logiciel Pegasus, développé par la société israélienne NSO Group, a été détourné par une dizaine d'֤États pour espionner des citoyens. Initialement utilisé dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, cet outil a espionné des médecins, avocats, militants, politiques et journalistes via leur smartphone.

Un système de cyberespionnage à grande échelle

50 000 numéros auraient été ciblés, dont 180 journalistes, 35 en France. Éric Zemmour, Dominique Simonnot, ancienne journaliste au Canard Enchaîné ou encore Edwy Plenel ont été espionnés par le Royaume du Maroc. "Cet espionnage a été utilisé pour atteindre le journalisme indépendant au Maroc. Il a servi pour construire des légendes, des rumeurs, des fausses histoires pour emprisonner nos confrères marocains dans des procès iniques et des procédures fabriquées", a répondu le directeur de Médiapart. Ces révélations mettent en lumière un système de cyberespionnage à grande échelle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.