Yémen : le spectre de la famine

Au Yémen, la guerre et ses conséquences économiques ont affamé la population. Plus de cinq millions d'enfants sont menacés de famine.

Voir la vidéo

Au service pédiatrie de l'hôpital de Hodeïda (Yémen), des enfants sont silencieux, à bout de forces, incapables de pleurer. Là-bas, 80% des enfants souffrent de malnutrition. L'acheminement de l'aide devient chaque jour un peu plus difficile. À quelques kilomètres de l'hôpital, depuis lundi 17 septembre, la coalition menée par l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis a repris son assaut sur la ville tenue par les rebelles. Le port de Hodeïda sur la mer Rouge est stratégique. C'est là qu'arrive l'essentiel de l'aide humanitaire à destination de la grande ville du nord, Sanaa.

La pire catastrophe humanitaire du siècle

Les combats mettent en péril l'approvisionnement en nourriture et en médicaments. Et pour Ghassan Abou Chaar, travailleur humanitaire de "Médecins sans frontières" rentré il y a quelques semaines, les plus petits en seront une nouvelle fois, les premières victimes. Le Yémen était déjà le pays le plus pauvre de la région avant la guerre. Avec la flambée du prix des produits de première nécessité, peu de familles peuvent désormais vivre sans aide humanitaire. Une famine historique pourrait toucher plus de huit millions de personnes aggravant un peu plus ce que l'ONU considère déjà comme la pire catastrophe humanitaire du XXIe siècle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un enfant malnutri à l\'hôpital de Sanaa au Yémen, le 11 septembre 2018.
Un enfant malnutri à l'hôpital de Sanaa au Yémen, le 11 septembre 2018. (KHALED ABDULLAH / REUTERS)