Cet article date de plus de cinq ans.

Yémen : la coalition arabe accusée d'avoir fait 40 morts en bombardant un mariage

Des dizaines d'autres personnes auraient été blessées dans l'attaque aérienne qui a touché une salle de mariage, lundi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
De la fumée s'élève dans le ciel de Sanaa (Yémen), après une frappe de la coalition arabe antirebelles, le 23 septembre 2015. (MOHAMMED HUWAIS / AFP)

Au moins 40 personnes, dont des enfants, ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans un bombardement au Yémen, lundi 28 septembre, ont indiqué des médecins. L'attaque a touché une salle de mariage de la localité de Mokha, dans le sud-ouest du pays. La plupart des blessés "sont dans un état sérieux", a ajouté le médecin.

Un bombardement de la coalition antirebelles ?

Des habitants ont affirmé que le drame avait été provoqué par un raid aérien de la coalition arabe antirebelles, commandée par l'Arabie saoudite. La coalition intervient depuis mars dans le conflit au Yémen, pour aider le président Abd Rabbo Mansour Hadi face aux rebelles houthis. Cependant, un autre résident du quartier a affirmé qu'il n'y avait pas eu de frappe. "Je n'ai entendu aucun bruit d'avion", a-t-il expliqué.

La coalition arabe, qui mène une campagne aérienne intensive au Yémen contre les Houthis, alliés à l'Iran, a été accusée d'avoir commis des "bavures" lors de ses précédents raids. Sont notamment évoquées des attaques contre une usine d'embouteillage d'eau en août dans la province septentrionale de Hajja, qui a fait 17 morts parmi les civils, contre des résidences d'employés d'une centrale électrique en juillet à Mokha (65 civils tués) et sur une usine laitière en avril dans la ville occidentale de Hodeida (35 civils tués).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.