Cet article date de plus d'un an.

L'épouse du jihadiste Peter Cherif mise en examen et placée en détention provisoire

Soulef Adjimi est mise en examen pour "association de malfaiteurs terroristes criminelle et financement d'une entreprise terroriste". 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Peter Cherif à Djibouti, lors de son extradition vers la France, le 22 décembre 2018. (HOUSSEIN HERSI / AFP)

L'épouse religieuse de Peter Cherif, Soulef Adjimi, a été mise en examen jeudi 3 janvier, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris. Elle est poursuivie pour "association de malfaiteurs terroristes criminelle et financement d'une entreprise terroriste."

L'épouse de Peter Cherif a été placée en détention provisoire. Devant le juge des libertés et de la détention (JLD), la femme a sollicité un débat différé. Il se tiendra donc le 7 janvier.

Soulef Adjimi, agée de 33 ans, était visé comme son mari par une enquête préliminaire ouverte en 2017, sur le départ et les activités du couple au Yémen. Elle avait été placée en garde à vue dimanche à son arrivée en France après avoir été arrêtée avec Peter Cherif et leurs deux enfants à Djibouti le 16 décembre.

Durant sa garde à vue, Peter Cherif a reconnu avoir rencontré au Yémen Cherif Kouachi, l’un des auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.