Cet article date de plus de douze ans.

Tsahal annonce qu'elle s'est retirée de Gaza

L'armée israélienne a achevé son retrait de la bande de Gaza, a annoncé mercredi un porte-parole militaire
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des Palestiniens dans les décombres de Gaza (18 janvier 2009) (© F2)
L'armée israélienne a achevé son retrait de la bande de Gaza, a annoncé mercredi un porte-parole militaireL'armée israélienne a achevé son retrait de la bande de Gaza, a annoncé mercredi un porte-parole militaire

L'armée reste déployée à la frontière du territoire palestinien, "pour faire face à toute éventualité".

Après 22 jours d'offensive israélienne, les combats avaient cessé dimanche après qu'Israël et le Hamas eurent proclamé un cessez-le-feu chacun de leur côté. Plus de 1300 Palestiniens ont été tués dans un territoire dévasté.

Dimanche, quelques heures après l'instauration d'un cessez-le-feu unilatéral par l'Etat hébreu, le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, avait annoncé une trêve d'une semaine. Un dirigeant du Hamas basé à Damas, Moussa Abou Marzouk, avait demandé à Israël de retirer ses forces du territoire palestinien d'ici une semaine.

Chaque camp a crié victoire: le leader du Gaza du Hamas à Gaza, Ismaïl Haniyeh, a évoqué une "victoire populaire", tandis qu'Israël a affirmé avoir "atteint ses objectifs", qui étaient de faire cesser les tirs de roquettes. Selon des responsables de la défense israélienne, cités par la radio militaire, le Hamas disposerait d'encore d'un stock de 1.200 roquettes.

De son côté l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas a réclamé une force internationale à Gaza pour "protéger la population palestinienne".

Lourd bilan à Gaza

En 22 jours d'offensive, quelque 1.300 Palestiniens ont été tués, dont plus de 410 enfants et 108 femmes, et plus de 5.300 blessés, selon les services d'urgences de Gaza. D'après le Centre palestinien des droits de l'Homme à Gaza, 65% des morts sont des civils. Côté israélien, 10 militaires et trois civils ont péri durant la même période.

4000 immeubles d'habitations ou maisons ont été détruits, selon le bureau palestinien des statistiques, 5000 selon le Hamas. 16 bâtiments du gouvernement et 20 mosquées ont été détruits, selon le Hamas.

Les groupes armés palestiniens affirment que 112 de leurs combattants ont été tués, ainsi que 180 policiers du Hamas. Israël affirme avoir tué plus de 500 combattants palestiniens.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Proche-orient

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.