Attaques en Arabie saoudite : Jean-Yves Le Drian juge "peu crédible" la revendication des Houthis

La diplomatie française souhaite "tout mettre en œuvre pour qu'il y ait une désescalade". 

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian lors d\'une conférence de presse au Caire (Egypte) le 17 septembre 2019.
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian lors d'une conférence de presse au Caire (Egypte) le 17 septembre 2019. (MOHAMED EL-SHAHED / AFP)

Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères, a déclaré, jeudi 19 septembre sur CNews, qu'il jugeait "peu crédible" la revendication des attaques de samedi dernier contre les installations pétrolières saoudiennes par des rebelles Houthis. Il a toutefois invité à attendre les résultats de l'enquête internationale pour se prononcer. 

Cette enquête devrait être rapide, a-t-il estimé. "Les Houthis ont annoncé que c'était eux qui avaient lancé cette agression, c'est relativement peu crédible", a estimé le chef de la diplomatie française sur CNews.

"Il faut tout mettre en œuvre pour qu'il y ait une désescalade", a ajouté Jean-Yves Le Drian. Il a également considéré que l'Assemblée générale annuelle des Nations unies, qui s'ouvre à New York le 24 septembre, fournirait une occasion d'y travailler. Le ministre des Affaires étrangères a par ailleurs préconisé d'en revenir à l'accord de juillet 2015 sur le programme nucléaire iranien, dont les Etats-Unis se sont retirés en mai 2018.

Pour l'instant, Jean-Yves Le Drian se dit incapable de préciser ce que ferait la France en cas d'intervention. "Je ne fais pas des projets sur des hypothèses qui ne sont pas aujourd'hui sur la table", a-t-il dit. Mercredi, la France a indiqué participer aux investigations internationales à l'appel de l'Arabie saoudite, et dépêcher sur place des enquêteurs.