Syrie : deux guerres sur un territoire

Arnaud Comte décrypte les frappes aériennes effectuées en Syrie, par l'armée russe et par les forces occidentales.

FRANCE 2

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian accuse la Russie de viser à 90% des cibles syriennes qui ne sont pas des membres du groupe État islamique. Moscou revendique ce 9 octobre 60 cibles terroristes sur place. Il y aurait en fait deux combats simultanés en Syrie, comme l'explique Arnaud Comte sur le plateau du 20 Heures. "Il y a d'abord celle menée par la France et la coalition internationale qui se concentre sur l'est de la Syrie et les fiefs du groupe État islamique, notamment Raqqa et Deir ez-Zor. Les Russes, en parallèle, bombardent au même endroit, mais aujourd'hui 90% de leurs frappes se concentrent au nord-ouest de la Syrie".

Les islamistes progressent

Sur cette zone entre Alep et Homs, l'armée de Bachar al-Assad, épaulée par le hezbollah libanais et par les Iraniens, a lancé "une vaste offensive terrestre contre les rebelles syriens", ajoute le journaliste. L'objectif de la Russie est de repousser ces rebelles au nord pour "desserrer l'étau autour de Lattaquié", bastion du régime, mais aussi de reprendre le contrôle de la façade méditerranéenne, et de l'axe entre Alep au nord et Damas au sud.
De leur côté, les islamistes ne seraient qu'à 10km d'Alep, deuxième ville du pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une bombe russe est larguée sur une zone de conflit en Syrie sur cette photo fournie le 4 octobre 2015 par le ministère de la Défense russe.
Une bombe russe est larguée sur une zone de conflit en Syrie sur cette photo fournie le 4 octobre 2015 par le ministère de la Défense russe. ( AP / SIPA )