VIDEO. Antoine Jardin : " Il faut une réponse globale car il n'y a pas que Daesh dans les groupes djihadistes"

Vendredi 23 mars, trois attaques terroristes faisant au moins trois morts ont eu lieu dans l'Aude. Antoine Jardin, ingénieur de recherche CNRS spécialiste du terrorisme était l'invité de Julien Benedetto dans le 22h-minuit. 

Voir la vidéo

Le tueur était fiché S. Y a-t-il eu une faille dans le système de surveillance ? " Ce n'est pas utile de pointer du doigt tel ou tel service. Ce qui est important de dire c'est qu'il y a beaucoup de personnes suspectées et connues pour leurs liens avec des mouvements djihadistes mais il n'y a pas les ressources suffisantes pour les surveiller ", explique Antoine Jardin, chercheur au CNRS et spécialiste du terrorisme. 

D'après l'expert "le terrorisme est un moyen pour atteindre une finalité qui est la politique". L'organisation Etat islamique est transnationale. Elle a des réseaux un peu partout y compris en Europe. Par ailleurs, " on ne peut pas se focaliser seulement sur la stratégie poursuivie par Daesh parce qu'il n'y a pas que Daesh dans les groupes djihadistes. Il faut une réponse globale", souligne le chercheur. 

Antoine Jardin, chercheur au CNRS spécialiste du terrorisme
Antoine Jardin, chercheur au CNRS spécialiste du terrorisme (FRANCEINFO)