Syrie : un Français pro-kurde tué à Afrine

Un Français a été tué dans des affrontements avec l'armée turque dans la région d'Afrine, en Syrie. Il était parti combattre Daech aux côtés des Kurdes.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Ancien ouvrier breton, Olivier-François Le Clainche, âgé d'une quarantaine d'années, avait rejoint les combattants kurdes à l'été 2017 pour lutter contre Daech. Il s'était d'ailleurs confié à une équipe de Franceinfo, dans le nord-est de la Syrie. "Ici au Kurdistan, mon nom est Kendal Breizh [...] Étant donné le comportement de Daech avec les populations, on peut dire qu'on fait de l'humanitaire. Juste nos outils ne sont pas tout à fait les mêmes", avait-il alors constaté. Sa mort a été rendue publique par les YPG, les combattants kurdes. Le Français aurait été tué à Afrine, aux côtés de deux autres étrangers : un Espagnol et un Néerlandais.

200 volontaires étrangers parmi les rangs kurdes

Après la chute de Raqqa, Kendal Breizh, son surnom, avait choisi de rester en Syrie pour mener une autre guerre, contre l'armée turque qui a envahi l'enclave d'Afrine occupée par les Kurdes. Il était d'ailleurs apparu dans un clip de propagande il y a moins d'un mois. 200 étrangers volontaires seraient présents dans les rangs des forces kurdes, parmi lesquels quelques Français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo de Kendal Breizh prise sur le front près de Raqqa.
Une photo de Kendal Breizh prise sur le front près de Raqqa. (KENDAL BREIZH)