Syrie : des combattants jihadistes se rendent par dizaines

Aux abords du dernier bastion de l'État islamique, des combattants jihadistes déposent les armes et se rendent par petits groupes aux autorités arabo-kurdes. Un procédé complètement inhabituel.

Les combattants jihadistes arrivent à pied, par dizaines, en petits groupes, pour se rendre aux forces arabo-kurdes. C'est du jamais vu jusqu'à présent. "D'habitude, ce sont seulement quelques hommes et beaucoup de femmes, or là, il y a beaucoup d'hommes et très peu de femmes", décrit David Eubank, de l'ONG "Free Burma Rangers". Avant de se rendre, les combattants avaient envoyé leurs femmes en éclaireuses pour prendre contact avec le commandant kurde.

Encore 500 à 1 000 combattants

Assis à l'écart, les combattants vont être remis aux services kurdes, américains ou français selon leur nationalité. En attendant, ils partent en camion pour être interrogés et fichés. Les épouses restent là et vont rejoindre un camp fermé, géré par les autorités kurdes, alors qu'entre 500 et 1 000 jihadistes continuent de se battre sur le site de Baghouz.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des combattants des Forces démocratiques syriennes (SDF), dans le village de Baghouz, dans la campagne de la province syrienne de Deir Ezzor, à la frontière irakienne, le 2 février 2019. 
Des combattants des Forces démocratiques syriennes (SDF), dans le village de Baghouz, dans la campagne de la province syrienne de Deir Ezzor, à la frontière irakienne, le 2 février 2019.  (DELIL SOULEIMAN / AFP)