Syrie : les derniers survivants des combats contre Daech interceptés

Des centaines de personnes fuient les derniers combats entre Daech et les forces arabo-kurdes. Beaucoup de femmes et d'enfants se font contrôler en plein désert.

FRANCE 2

Ces familles ont marché pendant des heures dans le désert syrien. Des femmes accompagnées de leurs jeunes enfants viennent de quitter le dernier territoire tenu par Daech dans le pays, le village de Baghouz. Affrontements entre jihadistes et forces arabo-kurdes, frappes aériennes de la coalition... La zone est dévastée. "Je suis obligée de me plaindre devant vous parce que personne n'a pitié de nous", raconte une femme voilée au micro de France 2.

Civils ou jihadistes ?

Les femmes interceptées sont-elles des civiles innocentes victimes de la guerre ou des épouses de jihadistes convaincues de l'idéologie de Daech ? Dans le doute, elles sont toutes fichées par les forces arabo-kurdes. Les bagages sont systématiquement fouillés afin de prévenir un attentat suicide. Les hommes, eux, sont tenus à l'écart. Tous et toutes vont être privés de leur liberté dans un camp fermé au nord de la Syrie. Ils sont embarqués sur des camions en plein désert pour rejoindre cette prison de fortune.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux femmes, présentées comme des épouses de combattants de l\'Etat islamique, dans le camp de al-Hol dans le nord-est de la Syrie, le 7 février 2019.
Deux femmes, présentées comme des épouses de combattants de l'Etat islamique, dans le camp de al-Hol dans le nord-est de la Syrie, le 7 février 2019. (FADEL SENNA / AFP)