Syrie : à Baghouz, la coalition suspend les bombardements

Cette trêve serait motivée par la volonté de certains djihadistes de se rendre, indique Stéphanie Perez, en direct de Baghouz.

FRANCE 2

Après le déluge de feu, le silence. La coalition internationale qui pilonnait la région de Baghouz, en Syrie, a subitement suspendu les bombardements, lundi 4 mars dans la matinée. "Selon le haut commandement kurde, des djihadistes ont demandé à se rendre. On ne sait pas combien ils sont, mais il s'agirait principalement d'Irakiens et de Syriens", explique sur France 2 Stéphanie Perez, envoyée spéciale à Baghouz.

Les combattants étrangers ripostent

"Les combattants étrangers, eux, restent dans le dernier bastion de Daech et continuent de riposter", poursuit la journaliste. Cet ultime assaut se déroule en plusieurs phases. Il s'agit en effet d'encercler, d'asphyxier les terroristes du groupe État islamique, tout en limitant au maximum le nombre de pertes pour les troupes qui se trouvent au sol.

Le JT
Les autres sujets du JT
Cette trêve serait motivée par la volonté de certains djihadistes de se rendre, indique Stéphanie Perez, en direct de Baghouz.
Cette trêve serait motivée par la volonté de certains djihadistes de se rendre, indique Stéphanie Perez, en direct de Baghouz. (FRANCE 2)