Rescapées de l'enfer du groupe EI, deux Yézidies témoignent

Deux témoignages bouleversants, ceux de femmes raflées et vendues par le groupe Etat islamique.

FRANCE 3

Les Yézidies sont issues de la minorité kurde en Irak. 3 000 seraient aujourd'hui détenues par les combattants de l'organisation Etat islamique, réduites en esclaves, victimes de violences sexuelles systématiques.
Sara et Jinan ont été esclaves et témoignent aujourd'hui dans deux livres qui paraissent cette semaine. Une équipe de France 3 les a rencontrées. Pour retrouver la force de survivre, Sara a voulu témoigner du sort de son peuple.

Des fillettes de 10 ans

Les Yézidis sont persécutés depuis des siècles. A l'été 2014, les combattants du groupe Etat islamique prennent d'assaut leur village et exécutent les hommes. Rares sont ceux qui parviennent alors à se hisser dans un hélicoptère de la coalition venu à leur secours.
Au sol, des milliers de femmes sont enlevées et vendues comme un butin de guerre et esclaves sexuelles. "Il y avait même des fillettes de 10 ans qui étaient achetées pour assouvir leurs besoins", raconte Sara.
Jinan, elle aussi, est une rescapée. Elle a été vendue à deux prétendants : un policier et un prétendu imam. Ces tortionnaires l'ont retenue captive avec six autres jeunes femmes. "Ils nous frappaient pour nous convaincre de nous convertir à l'Islam, ce que j'ai fini par faire", témoigne la jeune femme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un combattant du groupe Etat islamique dans les rues de Raqqa (Syrie), le 29 juin 2014.
Un combattant du groupe Etat islamique dans les rues de Raqqa (Syrie), le 29 juin 2014. (REUTERS)