Palmyre : un enjeu stratégique ?

Les jihadistes de Daech ont repris, les 10 et 11 décembre 2016, la ville syrienne de Palmyre. Une ville stratégique.   

Les jihadistes de Daech ont repris les 10 et 11 décembre 2016 la ville syrienne de Palmyre. Une ville stratégique. "L'armée syrienne n'a tout simplement pas les moyens de se battre sur plusieurs fronts à la fois, et ce malgré le soutien de la Russie. En décembre, au moment de la percée des jihadistes de Daech à Palmyre, l'objectif était la reprise totale d'Alep", explique Franck Genauzeau, correspondant de France 2 au Proche-Orient. 

Une province riche en hydrocarbures

On pourrait penser que Palmyre n'était qu'un enjeu de communication pour les Russes mais ce n'est pas le cas. "La province de Palmyre est très riche en hydrocarbures et dans cette guerre qui coûte cher à Moscou et à Téhéran, reprendre cette zone ne sera pas anecdotique. Une fois la ville d'Alep stabilisée, ce sera même très probablement l'objectif prioritaire de l'armée syrienne et des ses alliés", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le théâtre de la cité antique de Palmyre (Syrie), photographié le 31 mars 2016.
Le théâtre de la cité antique de Palmyre (Syrie), photographié le 31 mars 2016. (JOSEPH EID / AFP)