Mossoul reconquise par l'armée irakienne

Après de longs mois de lutte contre les djihadistes de l'État islamique, les forces irakiennes sont parvenues à reprendre le contrôle de la ville de Mossoul.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis plus de trois ans, Mossoul était le bastion de l'État islamique en Irak, la deuxième ville du pays avec ses deux millions d'habitants avant la guerre. C'est ici, dans une mosquée, que le leader des djihadistes, Abou Bakr al-Baghdadi, avait choisi de proclamer le califat. Une ville symbole, une ville martyre aussi, après neuf mois de reconquête acharnée. En octobre dernier, l'armée irakienne, soutenue par les forces kurdes, lance l'offensive. Sur la route de Mossoul, les soldats progressent, village après village, et découvrent les pièges préparés par les djihadistes.

"Il y a des mines partout"

Appuyée par les frappes de la coalition internationale, notamment la France et les États-Unis, l'armée entre dans le ville début novembre. 6 000 djihadistes y sont alors retranchés. Il faudra trois mois aux forces irakiennes pour reprendre la partie est de la ville et six pour parvenir à assiéger les derniers combattants de l'État islamique dans les ruelles étroites de la vieille ville. C'est le début de la bataille finale : une lutte au corps à corps, quartier après quartier, pour ces soldats irakiens. "Il y a des mines partout, dans les bâtiments, les appartements, et même dans les rues", témoigne l'un d'eux. Des semaines de bataille acharnées qui seraient sur le point de s'achever enfin. Mossoul a été regagnée par l'armée régulière irakienne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le drapeau irakien est planté à l\'entrée de la vieille ville de Mossoul, reprise par l\'armée au groupe Etat islamique, le 8 juillet 2017.
Le drapeau irakien est planté à l'entrée de la vieille ville de Mossoul, reprise par l'armée au groupe Etat islamique, le 8 juillet 2017. (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)