VIDEO. A Mossoul, l'armée irakienne remporte une victoire symbolique contre le groupe Etat islamique

Les combats ne sont pas terminés mais la victoire des forces irakiennes et de la coalition est assurée.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le drapeau irakien, symbole de la reconquête de Mossoul, a été planté sur les rives du Tigre. Les forces irakiennes ont célébré leur victoire, dimanche 9 juillet, après neuf mois de bataille acharnée contre les jihadistes du groupe Etat islamique. Le Premier ministre a proclamé plus tôt la "libération" de la ville, bien que plusieurs dizaines de combattants terroristes soient encore retranchés dans 600m2 avec des civils, au coeur de la vieille ville.

Profitant de l'avancée des forces irakiennes, les civils commencent toutefois à sortir progressivement des ruines de Mossoul. Les soldats tentent de leur faire traverser les rues, malgré les tirs des derniers snipers du groupe Etat islamique. Lors d'une réunion au quartier général de la police fédérale, dans l'ouest de Mossoul, le Premier ministre a ordonné "d'éliminer les derniers [jihadistes] défaits (...), d'établir la sécurité et la stabilité dans la ville libérée, et de la débarrasser des mines et explosifs".

Cette victoire ne marque toutefois pas la fin de la guerre contre l'Etat islamique. Le groupe terroriste contrôle toujours quelques territoires en Irak, notamment les villes de Tal Afar et Hawija, au nord de Bagdad, ainsi que des zones désertiques de la province d'Al-Anbar (ouest). Les jihadistes contrôlent également plusieurs territoires en Syrie, dont la vallée de l'Euphrate autour de Deir Ezzor, même si leur fief de Raqqa est assiégé par des l'armée syrienne soutenue par la coalition internationale..

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers irakiens célèbrent la libération de Mossoul, le 9 juillet 2017. 
Des policiers irakiens célèbrent la libération de Mossoul, le 9 juillet 2017.  (ALAA AL-MARJANI / REUTERS)