Cet article date de plus d'un an.

Le "chef présumé" de l'Etat islamique "neutralisé" en Syrie, annonce Erdogan

Selon le président turc, Abou Al-Hussein Al-Husseini Al-Qourachi a été tué par les services de renseignement, qui le suivaient "depuis longtemps".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, le 30 avril 2023 à Ankara (Turquie). (MUSTAFA KAMACI / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le "chef présumé" du groupe jihadiste Etat islamique (EI) a été "neutralisé" samedi en Syrie lors d'une opération conduite par les services de renseignement turcs, a affirmé dimanche 30 avril le président turc Recep Tayyip Erdogan. Il a précisé que les services turcs suivaient la trace du dirigeant de l'EI "depuis longtemps", sans fournir davantage de détails sur les circonstances de l'opération.

L'EI avait annoncé le 30 novembre la mort de son précédent chef, Abou Hassan Al-Hachimi Al-Qourachi, sans en préciser les circonstances. Il avait été aussitôt remplacé par Abou Al-Hussein Al-Husseini Al-Qourachi, selon l'EI. Selon un correspondant de l'AFP dans le nord de la Syrie, les services de renseignement turcs et la police militaire locale soutenue par la Turquie bouclaient samedi une zone située au nord de la localité de Jandairis, dans la région d'Afrine (nord-ouest), à une dizaine de kilomètres de la frontière turque.

Malgré sa défaite territoriale, l'EI mène toujours des attaques en Syrie. Au moins 41 personnes, dont 24 civils, ont été tuées le 16 avril dans le pays dans deux attaques attribuées au groupe jihadiste contre des ramasseurs de truffes des sables et des bergers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.