"L'opération unilatérale lancée par la Turquie en Syrie doit cesser", déclare Jean-Yves Le Drian

L'armée turque est entrée dans le nord de la Syrie et les opérations au sol ont commencé, a annoncé le ministère turc de la Défense.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à l\'Elysée, le 30 septembre 2019.
Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian à l'Elysée, le 30 septembre 2019. (BERTRAND GUAY / AFP)

"Je condamne l'opération unilatérale lancée par la Turquie en Syrie", a déclaré mercredi 9 octobre le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, ajoutant, "elle doit cesser".

>> Offensive turque en Syrie : suivez notre direct

"Elle remet en cause les efforts sécuritaires et humanitaires de la coalition contre Daech et risque de porter atteinte à la sécurité des Européens", a ajouté dans un tweet sur son compte officiel le chef de la diplomatie française.

Des propos aussi émis par la ministre française des Armées Florence Parly. "L’offensive turque dans le Nord-est syrien est dangereuse. Dangereuse pour la sécurité des Kurdes. Dangereuse car elle est propice à Daech, contre qui nous nous battons depuis 5 ans. Elle doit cesser", a-t-elle écrit sur Twitter.

La Turquie a lancé mercredi, comme elle s'y était engagée, son offensive contre les forces kurdes du nord-est de la Syrie, alliées des Occidentaux dans la lutte antijihadistes, faisant fi des mises en garde internationales. Mercredi, des régions voisines de la Turquie ont été bombardées par l'aviation et l'artillerie turques. Le ministère turc de la Défense a ensuite annoncé que des militaires turcs et leurs supplétifs syriens avaient pénétré en Syrie, marquant le début de la phase terrestre de l'opération.