Irak : Vian Dakhil, députée à la rescousse des esclaves de Daech

À 44 ans, Vian Dakhil a fait de sa vie un combat pour sauver son peuple, les yézidis.

FRANCE 2

Vian Dakhil, 44 ans, a décidé de s'élever contre la barbarie des jihadistes. Députée irakienne issue de la minorité des yézidis, elle a décidé de consacrer une partie de sa fortune à sauver les femmes revendues comme esclaves sexuels

3 600 femmes encore prisonnières

Qualifiés d'adorateurs du diable par Daech, les yézidis sont en représailles torturés pour les hommes, et enlevées pour les femmes. L'idée de Vian Dakhil ? Racheter les femmes à leurs bourreaux avec sa fortune personnelle, elle qui est issue d'une richissime famille. "J'ai payé 15 000 euros pour sauver cette femme et ses sept enfants", explique-t-elle. Avant d'être rachetée à Daech, la femme en question a été vendue huit fois sur un marché aux esclaves. Cet engagement vaut aujourd'hui à Vian Dakhil d'être désignée comme cible à abattre par le groupe État islamique. Mais Vian Dakhil poursuit son rêve : libérer une par une les 3 600 femmes et leurs enfants encore prisonniers par Daech, en Irak et en Syrie.

Le JT
Les autres sujets du JT