Irak : les Etats-Unis sont prêts à envoyer jusqu'à 300 conseillers militaires

Barack Obama précise que ces conseillers auront pour mission "d'entraîner, assister et soutenir" les forces irakiennes face aux jihadistes. 

Le président des Etats-Unis, Barack Obama, lors d\'une conférence de presse, à la fin du sommet du G7, à Bruxelles (Belgique), le 5 juin 2014.
Le président des Etats-Unis, Barack Obama, lors d'une conférence de presse, à la fin du sommet du G7, à Bruxelles (Belgique), le 5 juin 2014. (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les Etats-Unis sont prêts à envoyer jusqu'à 300 conseillers militaires en Irak pour "entraîner, assister et soutenir" les forces irakiennes face aux jihadistes, a annoncé, jeudi 19 juin, Barack Obama. Le président américain s'est également dit prêt à des frappes ciblées si nécessaire.

Ces conseillers, vraisemblablement issus des forces spéciales, ne seront pas des troupes qui iront au combat, a-t-il prévenu, ajoutant qu'avec les moyens de surveillance américains déjà déployés en Irak, Washington est prêt à "une action militaire ciblée et précise si et quand nous déterminerons que la situation sur le terrain l'exige".

"Nous ne retournerons pas au combat en Irak"

Après plus de huit ans de guerre en Irak et près de 4 500 morts, "les forces américaines ne retourneront pas au combat en Irak, mais nous aiderons les Irakiens dans leur combat contre les terroristes qui menacent le peuple irakien, la région et les intérêts américains", a martelé le président américain. Washington est également prêt à créer des "centres opérationnels conjoints à Bagdad et dans le nord de l'Irak, pour partager les renseignements et coordonner la planification" des opérations contre les jihadistes de l'Etat islamique en Irak et au Levant.