Irak : les civils fuient les combats à Mossoul-Ouest

Dans la partie ouest de la ville de Mossoul (Irak), les forces irakiennes tentent de faire plier les hommes de Daech regroupés dans leur bastion. Au même moment, comme ce fut le cas à Alep en Syrie, des milliers d'habitants de la ville tentent de fuir les combats. 

FRANCE 2

Une voiture piégée explose au moment où l'armée irakienne entre dans un quartier de Mossoul, en Irak. Plusieurs soldats sont touchés. Dans la partie ouest de la ville, les combats sont acharnés. Face à l'armée irakienne, les militants de Daech se battront jusqu'à la mort. Au milieu des tirs, des explosions, on aperçoit des civils pris en otage par la guerre dans leur rue. Selon les autorités irakiennes, 28 000 personnes ont réussi à fuir par leurs propres moyens. On les voit errer : le froid et la pluie s'ajoutent à leur dénuement.

Brûlures causées par des armes chimiques

"Beaucoup des civils qui nous arrivent ont besoin de soins. On manque d'ambulances, on manque de tout en fait", témoigne le brigadier général Salman Hashim. Dans un hôpital situé à 90 kilomètres de Mossoul, des blessés ont été transférés. Les médecins de la Croix Rouge observent des brûlures liées à l'utilisation d'armes chimiques sur des enfants notamment sans que l'on puisse dire précisément quel camp fait usage de ces munitions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les irakiens déplacés qui fuient les combats de Mossoul ouest, Irak, le 28 février 2017
Les irakiens déplacés qui fuient les combats de Mossoul ouest, Irak, le 28 février 2017 (ZOHRA BENSEMRA / REUTERS)