Irak : 70 otages de l'État islamique libérés lors d'une opération commando

Le danger était imminent. Les otages allaient être exécutés par les membres de l'État islamique. 70 Kurdes, dont 20 membres des forces de sécurité irakiennes, ont été sauvés.

FRANCE 2

Un raid de l'armée américaine qui a eu lieu jeudi 22 octobre dans le plus grand secret a permis de libérer de nombreux otages détenus par le groupe État islamique dans le nord de l'Irak. Le danger était imminent. Les Américains disent avoir sauvé 70 Kurdes, dont 20 membres des forces de sécurité irakiennes. "Nous savions que les otages allaient rapidement être exécutés. Nous le savions parce que les tombes venaient d'être creusées", note le colonel Steve Warren, responsable de l'opération.

Une opération conjointe

Jeudi dernier, cinq hélicoptères survolent le camp où 70 combattants kurdes sont détenus par des membres de l'État islamique. 30 soldats américains forment une deuxième ligne de front derrière les 40 militaires irakiens qui eux sont à l'intérieur du camp. Une opération conjointe, mais menée au corps à corps. Une première depuis quatre ans pour l'armée américaine. Le sergent Jushua E. Wheeler faisait partie de la force Delta, une unité d'élite engagée dans les combats. Il y a perdu la vie. Malgré la volonté politique de ne pas s'afficher en première ligne, l'armée américaine envisage d'autres opérations de ce type. Cinq dirigeants de l'EI ont été interpellés et doivent encore être identifiés.

Le JT
Les autres sujets du JT