Guerre en Syrie contre Daech : Obama soutient Hollande

En visite aux États-Unis mardi 24 novembre, François Hollande a appelé Washington à livrer contre Daech une bataille commune, collective, implacable.

France 3

Union et coopération pour lutter contre Daech. Ce soir, les présidents français et américains sont sur la même longueur d'onde, affirme Hugues Huet, l'envoyé spécial de France 3 à Washington. Intensification des bombardements, échanges des renseignements et aussi assèchement financier du groupe Etat islamique en frappant les installations pétrolières.

Pas d'alliance avec Poutine

En revanche, l'idée que caressait François Hollande de faire participer la Russie à la coalition a été écartée par Barack Obama. Il n'y est pas défavorable, mais les buts de guerre doivent être communs, a-t-il expliqué. Et il a énoncé trois règles qui doivent être suivies par Poutine : cesser de bombarder les rebelles modérés, combattre davantage Daech et ne pas soutenir sans cesse et sans faille le président syrien Bachar al-Assad. Ce soir, Hollande a le soutien clair et net d'Obama, mais il n'a pas grand-chose à offrir à Poutine qu'il rencontrera jeudi à Moscou.

Le JT
Les autres sujets du JT