Etats-Unis : un membre de l'Etat islamique reconnu coupable de l'enlèvement et de la mort d'otages américains

El Shafee el-Sheikh était jugé jeudi à Alexandria, près de Washington, pour la capture et la mort des journalistes James Foley et Steven Sotloff, ainsi que des travailleurs humanitaires Kayla Mueller et Peter Kassig, et pour son soutien à une organisation terroriste.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Diane Foley à Alexandria (Etats-Unis), le 30 mars 2022. (OLIVIER DOULIERY / AFP)

Il n'a pas réagi à l'annonce du verdict, alors que des membres des familles des victimes, présents à l'audience, avaient les larmes aux yeux. El Shafee el-Sheikh, membre de la sinistre cellule des "Beatles" au sein du groupe jihadiste Etat islamique (EI), a été reconnu coupable jeudi 14 avril par le tribunal d'Alexandria, près de Washington (Etats-Unis) d'avoir joué un rôle dans l'enlèvement et la mort de quatre otages américains en Syrie, entre 2012 et 2015. 

Accusé d'être membre de ce trio sanguinaire, surnommé ainsi par les otages en raison de leur accent britannique, il était jugé pour la capture et la mort des journalistes James Foley et Steven Sotloff, ainsi que des travailleurs humanitaires Kayla Mueller et Peter Kassig, et pour son soutien à une organisation terroriste.

Le jury de ce procès n'a mis que 12 heures pour le déclarer coupable des huit charges qui pesaient contre lui. Âgé de 33 ans, El Shafee el-Sheikh a choisi de garder le silence tout au long de ce premier procès d'importance contre le groupe islamiste aux Etats-Unis, qui a duré deux semaines. Par la voix de son avocate, il a admis avoir rejoint les rangs de l'EI tout en niant être l'un des "Beatles".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.