CARTE. Irak : qui sont les protagonistes de la bataille de Mossoul ?

Depuis le 17 octobre, les avions de la coalition, l'armée irakienne, les Kurdes et des milices convergent vers Mossoul, tenue par l'Etat islamique. Franceinfo dresse la carte des forces en présence dans la région.

Carte des forces en présence dans la région de Mossoul au 17 octobre 2016.
Carte des forces en présence dans la région de Mossoul au 17 octobre 2016. (NICOLAS ENAULT / ISW)

L'offensive, qui a débuté lundi 17 octobre, vise à reprendre le contrôle de Mossoul, principale ville tenue par l'Etat islamique en Irak. Après une série de bombardements d'artillerie, les blindés de l'armée irakienne ont entamé leur avancée vers les villages tenus par les jihadistes au sud de la deuxième ville du pays.

En plus des bombardements de la coalition internationale, les troupes du premier ministre irakien Haïder Al-Abadi sont soutenus par des forces terrestres composées de milices chiites. L'implication de ces milices, dans une zone majoritairement sunnite, est une source d'inquiétude pour les observateurs, comme l'indique la spécialiste de l'Irak Myriam Benraad à franceinfo.

Les Turcs comptent jouer un rôle

Un deuxième front a été ouvert par les peshmergas (les "combattants") kurdes à l'Est, depuis la ville de Khazar. Ces troupes forment la majeure partie du dispositif qui encercle les jihadistes à l'heure actuelle, ce qui suscite également le ressentiment des populations locales à majorité arabe. Enfin, les forces turques comptent également jouer un rôle dans cette bataille.

Selon l'AFP, le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a indiqué qu'il était "hors de question" que la Turquie reste à l'écart de l'opération, lors d'un discours télévisé à Istanbul. L'institut américain pour l'étude de la guerre (ISW) affirme par ailleurs que des militaires turques sont déjà présents sur le territoire irakien, ainsi qu'à la frontière entre les deux pays, au nord de Mossoul.