Cet article date de plus de deux ans.

Attaque à la préfecture de police : une clé USB qui inquiète les enquêteurs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Attaque à la préfecture de police : une clé USB qui inquiète les enquêteurs
france 3
Article rédigé par
France Télévisions

Après l'attaque de la préfecture de police, l'enquête se poursuit. Une clé USB appartenant à l'assaillant Mickaël Harpon, interroge. Elle contient les coordonnées personnelles de policiers et des vidéos de Daech.

Le profil de Mickaël Harpon devient de plus en plus inquiétant alors que progresse l'enquête. Le domicile de l'assaillant de la préfecture de police, situé à Gonesse (Val-d'Oise) a été perquisitionné le jour même de l'attaque, jeudi 3 octobre. Des documents et du matériel informatiques ont été saisis. Dans son bureau de la préfecture de police, les enquêteurs ont retrouvé une clé USB qui alarme particulièrement les enquêteurs.

Des vidéos de propagande islamistes

Elle contient des centaines de documents vidéos de propagande du groupe État islamique, des synthèses d'enquête, des notes de polices et une longue liste de noms et de données personnelles de ses collègues policiers. À quelles fins Mickaël Harpon a-t-il constitué cette base de données ? C'est à cette question que souhaitent répondre les enquêteurs. Ces derniers craignent que ces données aient été communiquées à des tiers extérieurs. Ils ont en tête l'attentat de Magnanville du 13 juin 2016, dans les Yvelines, où deux policiers avaient été assassinés à l'arme blanche à leur domicile par un terroriste islamiste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Etat islamique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.