Après l'attentat, la Tunisie ferme sa frontière avec la Libye

En Tunisie, le groupe État islamique a revendiqué ce mercredi 25 novembre l'attentat à Tunis de mardi. Outre l'état d'urgence, le pays annonce la fermeture de sa frontière avec la Libye.

France 3

Entre la Tunisie et la Libye, un désert et une frontière commune longue de 520 km. Sur un tiers de cette distance, un mur de sable haut de trois mètres. Ce mercredi, les autorités tunisiennes annoncent la fermeture pour quinze jours de cette frontière difficile à contrôler. "Nous sommes en guerre contre le terrorisme. Dans cette guerre, il y aura des sacrifices", déclare le Premier ministre.

"On n'a pas peur"

Un attentat-suicide est survenu mardi dans le centre-ville de Tunis (Tunisie), revendiqué par le groupe Etat islamique. Un car de la garde présidentielle a explosé hier tuant les 12 soldats d'élite. L'auteur de cet attentat est un Tunisien, muni d'une ceinture d'explosifs de 10 kilos, entré dans le car au moment de la relève. Le président tunisien a proclamé l'État d'urgence pour un mois. "Il faut que les jeunes du pays s'unissent pour détruire cette vermine. On n'a pas peur d'eux. On a chassé les Français, ce n'est pas eux qui vont nous faire peur", commente un habitant. La jeune démocratie tunisienne a fait de la lutte contre le terrorisme sa priorité.

Le JT
Les autres sujets du JT