Afghanistan : huit morts dans un nouvel attentat à la voiture piégée à Kaboul

Ce nouvel attentat sanglant, survenu dimanche, intervient alors que des négociations de paix historiques entre le gouvernement et les talibans se déroulent au Qatar.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes à proximité d'une carcasse de voiture calcinée, le 20 décembre 2020, à Kaboul, en Afghanistan. (HAROON SABAWOON / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'explosion d'une voiture piégée a fait, dimanche 20 décembre, huit morts et plus de 15 blessés à Kaboul, en Afghanistan, selon le premier bilan des autorités du pays.  Depuis quelques mois, la capitale afghane est en proie à une recrudescence des violences en dépit des pourparlers de paix entre les talibans et le gouvernement en cours depuis septembre à Doha (Qatar).

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Tariq Arian, a accusé "les terroristes" d'être responsables de cette attaque. Des femmes et des enfants figurent parmi les victimes, a-t-il précisé. Une source travaillant dans le secteur de la sûreté a précisé que la voiture piégée avait explosé dans l'ouest de la capitale.

D'importants dégâts

"C'était une explosion puissante qui a causé d'importants dégâts aux maisons situées à proximité", a déclaré un responsable au sein du ministère de la Santé. Des images télévisées montrent au moins deux voitures en feu, avec des panaches de fumée noire et épaisse. L'attentat n'avait pas encore été revendiqué dimanche en début d'après-midi.

Le groupe Etat Islamique a revendiqué ces dernières semaines plusieurs attaques sanglantes dans la capitale, dont celles contre l'université et un autre centre éducatif, qui ont fait au total plus de 50 morts ainsi qu'une récente série d'attaques à la roquette. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.