Nucléaire iranien : un responsable de l'UE en Iran après des déclarations optimistes sur la relance d'un accord

L'Iran négocie à Vienne avec la Chine, la Russie, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne pour relancer l'accord de 2015 censé empêcher la République islamique de se doter de la bombe atomique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le directeur du Service européen de l'action extérieure, Enrique Mora (à gauche) et le ministre des Affaires étrangères iranien, Hossein Amir-Abdollahian (à droite), à Téhéran (Iran), le 27 mars 2022. (AFP / IRANIAN FOREIGN MINISTRY)

Un responsable de l'Union européenne (UE), Enrique Mora, a rencontré dimanche 27 mars à Téhéran (Iran) des responsables iraniens pour tenter de régler des derniers points de désaccord en vue d'un règlement sur le programme nucléaire de l'Iran.

L'objectif des négociations, lancées depuis plusieurs mois, est de faire revenir Washington dans l'accord de 2015 encadrant le programme civil nucléaire de l'Iran et de ramener Téhéran au respect de ses engagements. La visite du coordinateur de l'UE chargé de superviser les pourparlers sur le nucléaire à Vienne (Autriche) est intervenue au lendemain de propos du chef de la diplomatie de l'UE, Josep Borrell, affirmant que la conclusion d'un accord était une "affaire de jours".

Les Etats-Unis négocient via l'UE

L'Iran négocie à Vienne avec la Chine, la Russie, la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne pour relancer l'accord de 2015 censé empêcher la République islamique de se doter de la bombe atomique, objectif nié par Téhéran, en échange de la levée des sanctions qui asphyxient son économie. Les Etats-Unis, qui n'ont pas de relations diplomatiques avec l'Iran, participent indirectement aux discussions, via l'UE.

L'accord de 2015 s'est délité après le retrait unilatéral américain en 2018 suivi du rétablissement des sanctions contre l'Iran, qui, en réaction, s'est progressivement affranchi des limites imposées à son programme nucléaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Nucléaire iranien

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.