Iran : la France et l’Allemagne main dans la main

Alors que la tension est forte entre l’Iran et Israël, Emmanuel Macron était en visite en Allemagne. Tout comme la chancelière Angela Merkel, le chef de l’État français a appelé à la désescalade et prône une souveraineté européenne.

Voir la vidéo
FRANCE 3

En Allemagne, Emmanuel Macron a reçu le prix Charlemagne pour son engagement européen. C’est pourtant bien l’Iran qui était dans tous les esprits lors de cette visite diplomatique. Dans un discours, le chef de l’État français a critiqué indirectement la décision de Donald Trump, de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien, signé en 2015. "Nous avons fait le choix de construire la paix et la stabilité au Proche et au Moyen-Orient (…) D’autres puissances, tout aussi souveraines que nous, ont décidé de ne pas respecter leur propre parole", a-t-il notamment fustigé.

"L’Europe doit prendre son destin en main"

Sur ce dossier, la France et l’Allemagne sont pleinement d’accord. Angela Merkel appelle à la désescalade et prône une souveraineté européenne. "Le temps où nous pouvions tout simplement compter sur les États-Unis pour nous protéger est révolu. L’Europe doit prendre elle-même son destin en main."

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron reçoit le prix Charlemagne à Aix-la-Chapelle le 10 mai 2018.
Emmanuel Macron reçoit le prix Charlemagne à Aix-la-Chapelle le 10 mai 2018. (INA FASSBENDER / DPA)