VIDEO. Des quartiers de Mossoul-Ouest dévastés par les combats et des habitants en souffrance

Depuis huit mois, les forces irakiennes mènent une offensive pour tenter de chasser l'Etat islamique à Mossoul. La bataille finale, dans la partie ouest de la ville, laisse un champ de ruines et des habitants démunis.  

À Mossoul, des jihadistes de l’Etat islamique résistent sur un périmètre de moins de 10 km2, situé dans la partie ouest de la ville où les habitants vivent un calvaire. Aux alentours, les quartiers ne sont plus qu'un champ de ruine. Les cratères et les véhicules renversés témoignent de la violence des bombardements. Les maisons apparaissent comme aplaties, après des mois de raids aériens. Ahmed, un résident du quartier d’al-Rifai, semble un peu perdu, devant sa maison qui a servi de repaire aux hommes de l’Etat islamique.

Ils se sont installés sur le toit. Un avion a survolé la zone avant de lâcher une bombe. On était au sous-sol, c’était impossible de fuir à cause des snipers

Ahmed, un habitant de Mossoul-Ouest

à franceinfo

Un autre habitant de Mossoul réclame de l'aide pour échapper aux rôdeurs et aux pilleurs. Les civils tentent de survivre dans ce chaos où flotte l’odeur insoutenable de la mort. Le capitaine Abbas de la police fédérale irakienne s’arrête devant ce qui devait être une villa cossue. "Il y a au moins dix corps de jihadistes. Cette villa servait de centre de commandement à l'Etat islamique", explique le policier. La ligne de front n’est qu’à une centaine de mètres. De jeunes recrues de l’armée irakienne désignent une rue barrée par un bulldozer. Ils rapportent que ces derniers jours, ils ont recueilli et nourri des habitants épuisés et effrayés, fuyant le territoire encore investi par l'Etat islamique. 

Irak : à Mossoul-Ouest, des quartiers dévastés par les combats et des habitants en souffrance - un reportage d'Omar Ouahmane
--'--
--'--

Des rues de Mossoul-Ouest dévastées par les combats pour chasser les jihadistes de l\'Etat islamique de la deuxième ville d\'Irak.
Des rues de Mossoul-Ouest dévastées par les combats pour chasser les jihadistes de l'Etat islamique de la deuxième ville d'Irak. (RADIO FRANCE / OMAR OUAHMANE)